sentimentalité


sentimentalité

sentimentalité [ sɑ̃timɑ̃talite ] n. f.
• 1804; de sentimental
Caractère d'une personne, d'une œuvre sentimentale (souvent péj.). Une sentimentalité excessive, niaise, déplacée. sentimentalisme.

sentimentalité nom féminin Caractère, inclination, attitude de quelqu'un de sentimental, d'affectif : La sentimentalité attachante de quelqu'un. Abus ou affectation de la sensibilité excitée par l'imagination. ● sentimentalité (synonymes) nom féminin Caractère, inclination, attitude de quelqu'un de sentimental, d'affectif
Synonymes :
Abus ou affectation de la sensibilité excitée par l'imagination.
Synonymes :

sentimentalité
n. f. Fait d'être sentimental (personnes); caractère de ce qui est sentimental.

⇒SENTIMENTALITÉ, subst. fém.
A. — [Corresp. à sentimental B] Caractère sentimental ou exagérément sentimental d'une personne. La sentimentalité de Christophe, ses effusions bruyantes, sa facilité d'émotion, semblaient à Olivier quelquefois agaçantes et même légèrement ridicules (ROLLAND, J.-Chr., Maison, 1909, p. 1008). Je ne sais pourquoi vous le refusez, c'est par quelque caprice d'enfant, par une exagération de sentimentalité (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 303).
En partic. Caractère d'un artiste, d'un écrivain, qui dans son œuvre, accorde une large place au sentiment. La sentimentalité de Rousseau. Werther (...) offrit à Massenet l'occasion d'une revanche, (...) il se trouve que la sentimentalité du musicien donne une sorte d'équivalent du romantisme goethéen (DUMESNIL, Hist. théâtre lyr., 1953, p. 159).
B. — [Corresp. à sentimental A 3] Caractère très ou trop sentimental d'un écrit, d'une œuvre. Roman d'une sentimentalité excessive. Le scénario (...) était artificiel, littéraire, assez prétentieux, il gâche aujourd'hui plutôt qu'il ne sert la sincérité et les belles images du film. Gribiche fut encombré de sentimentalité (SADOUL, Cin., 1949, p. 197).
C. — [Corresp. à sentimental A 2] Au plur. Attitudes, états d'âme liés à l'évocation de choses sentimentales. Non, ce calme, ce détachement des choses, ces promenades au clair de lune avec des sentimentalités de souvenir, tout cela n'est qu'un leurre (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 309). Le premier livre que j'aie reçu en prix, aux vacances de Pâques, c'étaient (...) les fables de La Fontaine. Mais ceci m'entraînerait dans des sentimentalités (PÉGUY, Argent, 1913, p. 33).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1804 « qui fait une large place aux sentiments » (ST CONSTANT, Londres et les Angl., i, 392 ds Proceeding of the Leeds philosophical and literary society, t. 3, p. 246); 2. 1810 « affectation de sentiment » (STAËL, Allemagne, t. 2, p. 25); 3. 1854 « caractère d'un écrivain qui fait une large place au sentiment » (NERVAL, Filles feu, Sylvie, p. 608). Dér. de sentimental; suff. -(i)té, prob. d'apr. l'angl. sentimentality (1770), v. REY-GAGNON Anglic. 1981. Fréq. abs. littér.:178. Bbg. BONN. 1920, p. 128. — LARTHOMAS (P.). Flaubertiana. In:[Mél. Lanly (A.)]. Nancy, 1980, p. 477.

sentimentalité [sɑ̃timɑ̃talite] n. f.
ÉTYM. 1804; de sentimental.
1 Caractère très ou trop sentimental (d'une personne). || Il est d'une sentimentalité excessive, ridicule, un peu fade.
0 Parmi ces pièces allégoriques il faut compter le Triomphe de la sentimentalité, une petite comédie de Goethe, dans laquelle il a saisi très ingénieusement le double ridicule d'enthousiasme affecté et de la nullité réelle. Le principal personnage de cette pièce paraît engoué de toutes les idées qui supposent une imagination forte et une âme profonde (…)
Mme de Staël, De l'Allemagne, t. II, 26, p. 25.
Caractère mièvre, fade (d'une œuvre, d'un écrit). || Un récit d'une sentimentalité écœurante (→ À la guimauve, à l'eau (II., B.) de rose).
2 (Une, des sentimentalités). Vieilli. Atttitude sentimentale, geste sentimental. || « Les sentimentalités de cheveux, de fleurs et de médaillons » (Flaubert, Correspondance, 260, 24 juin 1850).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SENTIMENTALITÉ — n. f. Affectation de sentiment. Une sentimentalité déplacée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • sentimentalité — (san ti man ta li té) s. f. Néologisme. Caractère de ce qui est sentimental.    Affectation d une personne sentimentale …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • romantique — [ rɔmɑ̃tik ] adj. • 1675; angl. romantic, de romance « 1. roman », jusqu à l emploi de novel, au XVIIIe s. 1 ♦ Vx Touchant comme dans les romans, en parlant d un lieu, de la nature. « Les rives du lac de Bienne sont plus sauvages et romantiques… …   Encyclopédie Universelle

  • FLEUR — La fleur n’est pas un organe morphologiquement défini. Chez les Angiospermes les moins évoluées, la fleur est évidemment, comme Goethe lui même l’avait découvert, un rameau feuillé (système d’axes foliarisés) très contracté, dans le prolongement… …   Encyclopédie Universelle

  • GUIMAUVE — Les fleurs et les feuilles de guimauve (Althaea officinalis L.; malvacées) sont usitées comme celles de la mauve. La racine, partie la plus employée de nos jours, contient jusqu’à 35 p. 100 de mucilage, 37 p. 100 d’amidon, 10 p. 100 de saccharose …   Encyclopédie Universelle

  • ROMANTISME — Le vaste mouvement de sensibilité et d’idées appelé «romantisme» a embrassé tant de domaines divers (histoire, politique, réforme sociale, philosophie, littérature, musique et arts plastiques) qu’il dépasse tous les efforts de synthèse entrepris… …   Encyclopédie Universelle

  • romance — [ rɔmɑ̃s ] n. f. • 1719; « poème espagnol » 1599 n. m. ou f.; esp. romance, du provenç. romans → 1. roman ♦ Hist. littér. Aux XVIIIe et XIXe s., Pièce poétique simple, assez populaire, sur un sujet sentimental et attendrissant; plus cour. Musique …   Encyclopédie Universelle

  • romanesque — [ rɔmanɛsk ] adj. et n. m. • 1628; h. XVIe; de 1. roman, d apr. it. romanesco 1 ♦ Qui offre les caractères du roman traditionnel : poésie sentimentale, aventures extraordinaires. Aventures romanesques. Une passion romanesque. « Il y a je ne sais… …   Encyclopédie Universelle

  • sentimental — sentimental, ale, aux [ sɑ̃timɑ̃tal, o ] adj. • 1769, dans la trad. de The Sentimental Journey, de Sterne; angl. sentimental (1749), de sentiment, empr. au fr. 1 ♦ Qui concerne l amour; amoureux. « la jalousie du passé, maladie des très jeunes… …   Encyclopédie Universelle

  • sentimentalitate — SENTIMENTALITÁTE s.f. Caracter, fel de a fi al unei persoane sentimentale; predispoziţie spre exagerarea sentimentelor. ♦ Reacţie afectivă specifică a cuiva faţă de realităţile vieţii. – Din fr. sentimentalité. Trimis de LauraGellner, 21.07.2004 …   Dicționar Român